Imprimer
Commentaires
Tracteur viticole

Agreenculture peaufine son robot autonome thermique

Publié le 13/09/2021 - 14:57

Cet article de Viti Leaders de septembre 2021 vous est proposé gratuitement et dans son intégralité. Bonne lecture ! Pour vous abonner, RV sur notre e-kiosque.

La société toulousaine Agreenculture, spécialiste du positionnement et du guidage par satellite, développe un robot autonome interligne viticole.
Céol, à la différence des autres robots proposés aux viticulteurs, fonctionne avec un moteur thermique. « Ce choix technologique nous permet de proposer un robot compact au prix d’un tracteur interligne moyen de gamme, indique Jérôme Asmar, responsable du développement agronomique de l’entreprise. Céol est en test depuis trois ans. Il est en cours de certification et devrait être commercialisé fin 2022. »


Des vignerons ont pu le voir à l’œuvre dans une version de présérie. C’est le cas dans le Val de Loire, où le distributeur ligérien LVVD l’a expérimenté chez trois viticulteurs clients. Six à sept passages ont été réalisés au cours du printemps et de l’été 2021. Différents outils d’entretien du sol ont été attelés au robot interligne comme « des lames interceps, des doigts Kress, un broyeur, précise Nathan Sénéchau, spécialiste robotique chez LVVD. Nous sommes aussi passés en combiné avec les lames associées à des dents dans l’interrang ».

La polyvalence dans le choix des outils

Le robot peut traîner des outils mécaniques, électriques mais aussi des équipements à entraînement hydraulique. Le moteur thermique au GNR fait tourner un groupe électrogène qui fournit l’électricité nécessaire au fonctionnement de la centrale hydraulique dotée d’un système 3 points. « Le fait de pouvoir utiliser des outils hydrauliques est un des atouts différenciants du robot Céol d’Agreenculture, estime Nathan Sénéchau. Chez LVVD, nous avons aussi été convaincus par le poids et le gabarit du robot. Avec 170 cm de longueur, 110 cm de largeur et 750 kg réservoir plein, il est facilement transportable. Les chenilles lui permettent en plus de circuler sur des sols mal ressuyés et sans trop les tasser. »


Dans la campagne de tests menée par LVVD, l’autonomie constatée est de dix à quatorze heures et la consommation de GNR est de 1 à 4 l/ha. « Soit beaucoup moins qu’avec un tracteur thermique, compare Nathan Sénéchau. Le robot Céol nous semble être une bonne réponse pour gérer le désherbage du vignoble sans herbicides. Une seconde année de tests est prévue. Agreenculture va développer une centrale hydraulique plus puissante, ce qui permettra d’utiliser des outils rotatifs. Nous espérons ensuite pouvoir vendre des robots dès 2023. »


Le robot Céol existera aussi en version vigne étroite avec une largeur de 75 cm.

Article paru dans Viti Leaders n°463 de septembre 2021

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière