Imprimer
Commentaires
e-commerce

Vendre son vin en box

Publié le 20/03/2014 - 15:45

Le vin en "box" séduit et gagne du terrain. Le concept est simple: après abonnement sur Internet, vous recevez chaque mois un coffret proposant une sélection de vins. La durée et la grosseur de la box varient selon les envies…et les moyens. Pour Martin Ohannessian, fondateur du Petit Ballon  (un des sites français pionniers sur les abonnements de vin en ligne), l’intérêt réside dans la découverte de produits rigoureusement sélectionnés, avec un vrai accompagnement pour la dégustation. 
 

Pour en savoir plus sur les aides OCM pour la promotion pays tiers et comment monter un dossier, n'hésitez pas à lire notre article complet à ce sujet, paru dans Viti Leaders numéro 395 de février 2014. Vous souhaitez vous procurer ce magazine? Contactez-nous!  - See more at: http://www.mon-viti.com/content/aide-a-la-promotion-pays-tiers-commencer...

Côté sélection de bouteilles, les sites d’e-commerce peuvent compter sur les Salons, les dégustations d’échantillons, les voyages ou le bouche-à-oreille. Grégory Castelli du site Phileas Stravinarius ajoute:

Si les vignerons ont pu être méfiants vis-à-vis des sites d’e-commerce, notamment après les problèmes rencontrés par le site 1855.com, ils sont aujourd’hui intéressés par le concept, et refusent rarement d’ajouter leurs vins à nos sélections.

Seules contraintes pour les viticulteurs: avoir des bouteilles assez solides pour résister au transport, un minimum de 1 000 bouteilles par commande et si possible une forme et un poids standard pour éviter de passer au colis plus cher, précise Alban de Belloy de My Vitibox. Si Phileas Stravinarius favorise les vins en biodynamie, Martin Ohannessian du Petit Ballon a un faible pour les bio.

Face à une concurrence assez forte, les trois sociétés se développent à l’étranger. Après l’ouverture d’une boutique à Paris-Saint Lazare, le Petit Ballon vise l’Angleterre, l’Espagne puis l’Allemagne. Phileas Stravinarius réalise 10% de son chiffre d’affaires en Italie, 5% en Allemagne et 5% en Suisse. Et My Vitibox vient de se lancer en Allemagne et en Angleterre.

Pour en savoir plus sur les aides OCM pour la promotion pays tiers et comment monter un dossier, n'hésitez pas à lire notre article complet à ce sujet, paru dans Viti Leaders numéro 395 de février 2014. Vous souhaitez vous procurer ce magazine? Contactez-nous!  - See more at: http://www.mon-viti.com/content/aide-a-la-promotion-pays-tiers-commencer...

Nous ne sommes pas en réelle compétition, précise Grégory Castelli. La vente de vin sur Internet peut progresser, à nous d’attirer davantage de monde. Il y a cinq ans, personne ne croyait dans la vente de chaussures en ligne. Aujourd’hui, elle représente 15% des ventes! Avec 5% du vin vendu sur Internet actuellement, nous pouvons espérer de belles progressions pour les années à venir!

En lien avec ce sujet :
Ton vin dans ma box (article Mon-Viti)

Pour en savoir plus sur les aides OCM pour la promotion pays tiers et comment monter un dossier, n'hésitez pas à lire notre article complet à ce sujet, paru dans Viti Leaders numéro 395 de février 2014. Vous souhaitez vous procurer ce magazine? Contactez-nous!  - See more at: http://www.mon-viti.com/content/aide-a-la-promotion-pays-tiers-commencer...

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière