Imprimer
Commentaires
Marketing

Partager son quotidien de vigneron en vidéo sur une chaîne YouTube

Publié le 20/04/2018 - 10:00

David Faivre est vigneron au Champagne Robert Faivre. Il a décidé de lancer sa chaîne YouTube pour expliquer son métier et son projet, en vidéo. Il explique pourquoi:

"Je donne énormément d’importance à l’aspect environnement. Pour moi, c’est une des clés de l’avenir pour le champagne. J’ai essayé d’impulser cela dans la coopérative où j’ai passé une vingtaine d’années, mais cela n’en prenait pas le chemin. J’ai donc décidé de faire seul. Et j’ai aussi décidé de démarrer des vidéos pour expliquer cette histoire, ce projet qui démarre !"

 

S’inspirer d’autres youtubeur agricoles

Pour lancer mes vidéos, je me suis inspiré de David Forge, l’agriculteur-youtubeur sur "chaîne agricole". Je suis David depuis un an déjà et j’aime son rapport simple aux gens, aux choses, ses explications pédagogiques. Le fait qu’il ne soit pas dans le jugement rend son discours très audible et sympa ! En fait, dans ses vidéos il est comme dans sa vie : sincère et simple.

 

Partager son quotidien

Dans mes vidéos, j’explique ma philosophie et la vie de mon domaine : le respect du terroir, les première vendanges, premières vinif, mes pratiques… Dans ces vidéos, je partage notre quotidien, ce qui fonctionne ou fonctionne moins bien. J’aimerai faire plonger au cœur de ce que l’on fait ! Pour partage cette aventure humaine. Le partage est quelque chose de très important dans notre maison familiale. Et aussi, je souhaite qu’on se dise "Ce vigneron parle de tout !".

J’essaye de faire une vidéo par mois en fonction de l’actualité. Certaines vidéos sont faites par nous-mêmes, pour d’autres nous travaillons avec un photographe qui fait des vidéos

 

Animer des réseaux sociaux, c’est chronophage

Si on compte l’animation de tous nos réseaux sociaux (facebook, instagram, youtube, twitter, etc.) il faut compter une journée de travail par semaine. Je suis seul aux manettes de ces différents réseaux sociaux, que j’anime au gré de ce qu’il se passe dans les vignes. Je me demande si je ne prendrai pas un(e) stagiaire pour m’aider à l’animation car les réseaux sociaux, c’est énergivore et chronophage.

 

Pour le long terme

Cette communication prépare le terrain car nos vins en propriété arriveront en 2020. Mais pour la partie que nous commercialisons déjà, je vois que notre clientèle nous suit sur ces réseaux. Concernant la chaîne youtube, nous n’en sommes qu’au tout début. Je vois un peu d’interactions, ça commence à arriver. Nous avons pour l’instant une trentaine d’abonnés. Sur YouTube, il est difficile de faire en sorte que les gens s’abonnent.

À noter que ce n’est pas parce qu’on a pas de "like" de "commentaires" que les gens ne vous suivent pas… Beaucoup m’en parlent, mais sans interaction. Car des vignerons youtubeur, il n’y en a pas beaucoup ! Il y a plus d’agriculteurs en grandes cultures ou aussi dans l’élevage. Et Ils font bien de faire cela !

En termes d’équipement, j’ai une Go Pro et le logiciel de montage movavi.

Animer les réseaux sociaux et notamment faire des vidéos pour ma chaîne youtube, c’est un projet sur le long terme. J’espère avoir des retombées dans dix ans.

 

 

 

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière