Imprimer
Commentaires
Distribution bio

NaturéO, actif dans son rayon vin

Publié le 05/02/2018 - 16:17

Cet article de Viti Leaders de janvier 2018 vous est proposé gratuitement et dans son intégralité. Bonne lecture ! Pour vous abonner, RV sur notre e-kiosque.

L’enseigne NaturéO, dont les magasins bio sont situés en périphérie de ville, possède aujourd’hui dans son catalogue national environ 170 références de vin bio. Récemment, le distributeur a revu son assortiment et l’organisation de son rayon.

Depuis fin août, l’organisation du rayon vin a été entièrement revue dans l’enseigne de produits biologiques NaturéO. « Avant il n’y avait pas de plan merchandising, ni de logique commune et homogène d’implantation dans les magasins », explique Axel de Legge, acheteur du rayon boissons alcoolisées chez NaturéO. Aujourd’hui, les produits sont séparés par couleurs, par caractéristiques gustatives – liquoreux ou secs –, par régions et appellations, et enfin par importances de prix.
En parallèle, l’assortiment a été retravaillé afin notamment de diminuer la part de certains vins jusqu’alors surreprésentés, mais aussi d’inclure des IGP. « L’objectif est de représenter l’ensemble du vignoble français », précise l’acheteur. La gamme compte ainsi environ 170 vins référencés au niveau de la centrale nationale basée à Dourdan (Essonne). L’offre en vin étranger reste de son côté limitée avec six références.
Dans les mois à venir, l’acheteur aimerait développer certains formats, comme les BIB de 3 L, certaines appellations phares, à l’instar de celles du Val de Loire mais aussi certaines qualités de vin : « Nous recherchons des vins sans sulfite ajouté, vegan ou avec le label Bee friendly. J’aimerais également développer la biodynamie. » À l’heure actuelle, le rayon comprend près d’une vingtaine de vins en biodynamie, des vins de Bourgogne mais aussi des champagnes et quelques bordeaux. « Du vin bio, tout le monde peut en faire, mais il faut savoir se démarquer », souligne Axel de Legge.


Des producteurs locaux dans un périmètre de 90 km


Pour étoffer sa gamme de vin, et lorsqu’il n’est pas démarché directement, l’acheteur se rend sur certains Salons, à l’instar de Millésime bio, et s’appuie aussi sur les magasins. En effet, ils peuvent référencer en direct des producteurs locaux situés dans un périmètre de 90 km. « Quand je recherche de nouvelles appellations, un nouveau vin, je regarde d’abord les ventes des produits de nos fournisseurs locaux, leurs rotations… », indique l’acheteur.
Contrairement à certaines enseignes bio comme Biocoop qui privilégie les producteurs locaux, NaturéO travaille aussi bien avec des vignerons en direct, que des coopératives ou des distributeurs. « Si le produit est bon et accessible, on se doit de l’avoir », souligne Axel de Legge. Son premier critère de sélection d’un vin, c’est le goût. Il raconte ainsi que lorsqu’il organise en avril un appel d’offres pour la foire aux vins de septembre, il commence par déguster avec méthode pendant trois jours tous les échantillons. Le prix intervient dans un second temps. « Ce que recherchent les consommateurs en fond de rayon, ce sont plutôt des vins en dessous de 10 € ; mais il faut aussi proposer des vins d’exception », précise l’acheteur.

« Ce que recherchent les consommateurs en fond de rayon, ce sont plutôt des vins en dessous de 10 € », Axel de Legge, NaturéO


Pour offrir certains vins à des prix plus accessibles ou faire découvrir de nouveaux produits, il propose, au moins une fois tous les deux mois, des références en promotion au catalogue. Au cours de l’année, plusieurs actions sont également mises en place. Il y a l’incontournable foire aux vins de septembre mais aussi la foire des rosés au printemps et une sélection spécifique pour les fêtes de Noël. Cette année, des coffrets de 2 ou 3 bouteilles seront ainsi proposés aux clients. « Nous essayons d’être actifs et de dynamiser le rayon. C’est encore un marché de niche mais il a tendance à se développer », explique Axel de Legge. Les chiffres sont d’ailleurs encourageants.
Le chiffre d’affaires du rayon vin a progressé de 32 % en un an.

Article paru dans Viti Leaders de janvier 2018

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière