Imprimer
Commentaires
Packaging

Loire Propriétés commercialise 300 000 poches souples de vin

Publié le 28/11/2016 - 11:14
photos : Loire Propriétés

Cet article de Viti de novembre/décembre 2016 vous est proposé gratuitement et dans son intégralité. Bonne lecture ! Pour vous abonner, RV sur notre e-kiosque.

Bruno Prévot est directeur commercial de Loire Propriétés.

« Nous avons développé une offre en poche souple il y a 4 ans. Aujourd’hui, nous commercialisons 300 000 poches de 3 litres, soit 30 % de nos ventes en caisse-outre. Ce succès tient en grande partie au partenariat monté avec l’enseigne Casino, qui a lancé avec nous des poches de 3 litres en rosé d’Anjou puis cabernet d’Anjou sous sa marque Club des sommeliers. De notre côté, nous proposons 3 vins sous 3 marques : rosé d’Anjou (Caprices d’Inès), muscadet (La marinière) et cabernet-d’Anjou (Elysis).

29690_loirepropriete.jpg « Ce sont trois AOC idéales pour ce packaging : car la poche souple, malgré le fait qu’il n’y ait pas de carton autour, est au final un packaging plus cher que la caisse-outre. Il est important de conserver un prix de vente consommateur abordable.

« Avec ce conditionnement, on vise une consommation décomplexée, avec des vins faciles à boire.

« Outre la GMS, les vins en poches souples se vendent également bien sur le créneau CHR et en vente directe. Contrairement à d’autres pays, le marché français est plutôt orienté vers de gros volumes (3 litres), alors que la Belgique par exemple ou les Pays-Bas demandent des formats plus petits (1,5 l, 1,75 l).

« Le côté innovant, moderne, prend bien en France. Mais le côté pratique aussi : la CHR apprécie notamment tout simplement le rangement plus facile dans un frigo de la poche souple par rapport à la caisse-outre rigide.

« Nous comptons bien sûr encore progresser sur ce marché des poches souples. Ce qui nous manque en France, pour développer cette offre encore confidentielle, c’est l’arrivée de gros opérateurs pour démocratiser ce conditionnement. Un des points très positifs, est que les ventes de poches souples ne sont pas des reports des acheteurs de caisses-outres classiques, ce sont des ventes additionnelles. »

 

Article paru dans Viti n°420 de novembre/décembre 2016 vtleaders_420.jpg

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière