Imprimer
Commentaires
Communication

Les Fiefs Vendéens modernisent leur image

Publié le 25/10/2013 - 11:50

Depuis l’obtention de l’AOC en 2011 et leur sorti d’Interloire en janvier 2013, les Fiefs vendéens organisent leur communication. En début d’année, une campagne d’affichage en Vendée mettait en avant le nouveau logo « Très Loire, très Vendée ». Une envie de modernisation, pour trancher avec une image vieillissante et parfois mal connue de ces vins, note Jérémie Mourat, vigneron à Mareuil-sur-Lay :

La campagne d’affichage est destinée à promouvoir l’appellation dans son territoire local, la Vendée, pour reconquérir une clientèle vendéenne qui représente entre 60 et 70 % de nos ventes. Le slogan « Très Loire, très Vendée » nous permet une meilleure reconnaissance en dehors de nos frontières traditionnelles, notamment sur les marchés nationaux et internationaux.

Pour Gaël Logerais, directeur de l’agence vendéenne Projet Atlantique, sélectionnée pour la campagne publicitaire, la reprise du logo et les affiches visaient avant tout à positionner la marque :

L’appellation souffrait d’une d’identité plus en phase avec la vision des vignerons. La nouvelle identité et sa signature ont participé à re-positionner la marque en défendant les valeurs de son terroir et en s’affichant comme un vin de Loire. L’objectif de cette campagne était clair : changer de point de vue sur les vins vendéens. Les vins à découvrir et redécouvrir ! Osez être surpris !

Budgétisée à 20 000 euros, cette campagne d’affichage constitue une partie importante du budget annuel de la communication des Fiefs, comprise entre 30 000 et 40 000 euros en fonction des récoltes. L’ancien site Internet a également été revu, pour moins de 10 000 euros. Sophie Beauquin, chargée d’étude au Syndicat des Fiefs vendéens développe :

Notre site Internet est destiné avant tout au grand public, avec un espace privatif de téléchargement de photos pour les médias. Nous essayons de réaliser un reportage par mois chez un viticulteur, pour mettre en avant les producteurs. Le site sera amélioré, avec pourquoi pas des éléments consultables par les vignerons, comme le cahier des charges et le plan d’inspection.

Pour Thierry Michon, vigneron en biodynamie au Domaine Saint-Nicolas, à L'Ile d'Olonne, la nouvelle image des Fiefs passera également par davantage de qualité :

Quelques locomotives participent à diffuser l’image des vins de Vendée, en allant sur l’export et en misant sur les vins propres. Il faut maintenant amener l’ensemble de l’AOC a développer la qualité, et à dépasser le marché local.

Dans cette optique, les Fiefs vendéens réfléchissent à participer prochainement à un Salon, de type Vinexpo ou Prowein. La campagne publicitaire devrait également être élargie au-delà de la Vendée, pour toucher le grand Ouest. Pour Jérémie Mourat, le budget communication restreint oblige néanmoins à s’inscrire dans un nombre d’actions limitées mais efficaces, plutôt qu’un saupoudrage sans effets, afin de garantir de vrais effets à cette nouvelle communication.
 
Et vous, comment agissez-vous pour moderniser l’image de votre appellation ?
 
Pour rappel, les Fiefs vendéens représentent 22 producteurs, sur 452 ha, soit 24 000 hl en année normale.

Plus d'informations :
- Affiches publicitaires 2013 des Fiefs vendéens
- Campagne AOC Fiefs vendéens, Agence Projet Atlantique
- Fiefs vendéens (Wikipedia)

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière