Imprimer
Commentaires
Témoignage de Michel Adaoust, domaine de Villemus (13)

Le domaine de Villemus prend le temps de faire évoluer son sentier de découverte

Publié le 07/02/2018 - 17:28
Michel Adaoust a diversifié son activité agricole en proposant notamment une offre d’hébergement. Photo : Michel Adaoust

« En 2009, quand j’ai créé le gîte, je n’ai pas fait d’étude de la concurrence », explique Michel Adaoust, propriétaire du domaine de Villemus à Jouques (13), où il cultive en agriculture biologique 4 ha de vignes mais aussi oliviers, amandiers et lavandin. Adhérent à Gîtes de France, il s’est adossé à leur expertise pour établir les tarifs de son gîte, ainsi que ceux de sa chambre d’hôtes, qui a été ouverte en 2016 pour répondre aux attentes des clients qui cherchaient des locations pour une ou deux nuits.
En parallèle des hébergements, il a mis en place un sentier de découverte au sein du vignoble en complément d’une visite de la cave et du moulin. L’idée lui est venue en visitant d’autres domaines qui proposaient ce type d’activité. Si le projet a vu le jour il y a maintenant trois ans, en revanche, il n’est pas encore totalement finalisé : « Le sentier est balisé mais nous voudrions amener quelque chose en plus, que cela soit ludique, avec par exemple un quiz pour les enfants. » Le viticulteur veut en effet prendre son temps pour faire évoluer cette activité.
Site Internet : www.villemus.com

Pour aller plus loin :

Activité œnotouristique : une concurrence à ne pas négliger

Une activité œnotouristique liée à la passion des viticulteurs

Article paru dans Viti Leaders de janvier 2018

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière