Imprimer
Commentaires
Export

FIA de Montpellier : la parole aux importateurs

Publié le 08/04/2015 - 16:14
En parallèle de Millésime Bio, se tient tous les deux ans le Forum international d’affaires de Montpellier. Pendant deux jours, importateurs et producteurs du Languedoc-Roussillon se rencontrent lors de rendez-vous d’affaires. Viti aussi a rencontré certains d’entre eux, dont Isabelle Liu, de Yes My Wine, Chine. Elle témoigne:
 
Même si la Chine commence à produire du vin, Yes My Wine ne fait que de l’importation.
Nos vins sont vendus aux particuliers via notre site Internet, des chaînes nationales de télé-shopping et en magasins.
Isabelle Liu, importatrie de vins pour la société chinoise Yes my wine
Bordeaux représente 60% de nos références françaises. Ce sont des produits indispensables à notre catalogue car les Chinois connaissent la région. Néanmoins, nous augmentons de plus en plus notre part de vins du sud de la France. Ils représentent aujourd’hui 30% de notre approvisionnement. Bordeaux est devenu trop cher. Nous orientons notre gamme et notre communication vers le Languedoc.

Yes my Wine recherche des AOC comme corbières ou costières-de-nîmes. Sur ces produits, un bon prix est aux environs de 1,45 euro/col. Il se retrouvera entre 5 et 6 euros sur notre site, selon les promotions. Nous cherchons aussi des produits plus haut de gamme comme la cuvée Mythique de Val d’Orbieu ou un vin blanc à 8 euros de Laurent Miquel.
Chez Yes my wine nous aimons travailler avec la France car nous connaissons bien le marché, la qualité est bonne et les Chinois veulent acheter du vin français.

Néanmoins nous travaillons aussi avec l’Espagne, le Chili et l’Australie. Les vins espagnols ne sont pas chers. Ils sont surtout achetés en magasin par des non-connaisseurs. La situation est la même pour le Chili d’autant qu’il n’y a pas de taxe d’entrée sur ces vins. Les vins français ou australiens, plus haut de gamme, plaisent plus aux connaisseurs. Mais attention, 80% des Chinois font encore "Kampaï" avec le vin. On boit du vin pour l’alcool qu’il contient. Les trentenaires sont plus sensibles à la dégustation que la génération de leurs parents. 

 

Yes my wine, 120 000 bouteilles vendues par jour!

Avec un chiffre d’affaires de 70 millions d’euros, Yes my Wine est le leader chinois de la vente de vins sur Internet. En 2014, 120 000 bouteilles y étaient vendues chaque jour! Les vins Yes my Wine sont aussi vendus dans plus de 1000 magasins.
Les vins français représentent 70% des flux d’affaires de la société. Bordeaux, toutes gammes de prix confondues, est le vignoble le plus représenté dans le catalogue de la société fondée en 2007. 

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Cultivar Leaders
  • Culture légumière
  • L'arboriculture fruitière